• Ingrédients pour 4 personnes

     

    800 gr de crevettes sauvages crues

    2 oignons

    Huile d'olive

    3 cs de concentré de tomate

    30 cl d'eau

    2 cc de paprika

    Sel, poivre

    1 grosse cs de crème fraiche

    600 gr de pomme de terre Bintje

     

     

    Commencer par réaliser la sauce.

    Oter les têtes des crevettes. Les faire revenir dans une casserole avec les oignons émincés 5 minutes dans l'huile d'olive à feu vif. Bien remuer pour éviter que les oignons ne se colorent. Ajouter le concentré de tomate, mouiller avec l'eau. Saler, poivrer et ajouter le paprika. Bien écraser les têtes des crevettes pour donner plus de goût à la sauce et laisser mijoter 20 min.

    Pendant que la sauce mijote.

    Eplucher les pomme de terre, les laver, les trancher à la mandoline. Rincer, sécher.

    Décortiquer les queues des crevettes en gardant la nageoire. Fendre le dos pour retirer le tube noir.

    Les faire revenir dans de l'huile d'olive jusqu'à ce qu'elles soit dorées. Filtrer la sauce en écrasant les carapaces. Ajouter la crème fraiche, mélanger sur feu doux.

    Simultanément cuire les chips en deux fois à la friteuse. Une fois à 170°C pendant environ 3 min, égoutter. Plonger une deuxième fois à 180°C 2 min. Egoutter sur du papier absorbant.

    Dresser sur des assiettes bien chaudes.


    6 commentaires
  •  

    Je vous souhaite un Joyeux Noël !

     

    JOYEUX NOEL !

    Activité réalisée avec les loulous de 2 ans 1/2.

    A bientôt, si le temps me le permet...

     


    7 commentaires
  •  

    Le tourbillon de la vie, nous entraine, alors je vais profiter d'une petite pause, pour recharger les batteries et prendre le temps de ne rien faire...

    Je souhaite un bon retour à ceux et celles qui sont partis en juillet et de bonnes vacances pour ceux et celles qui partent bientôt, comme moi.

    Pause estivale...

    Merci pour vos visites !

    A bientôt

    Photo : Internet


    2 commentaires
  • Et oui, le temps défile... 2 mois pour notre petite Chloé.

    Je vous avez parlé de mes petits tricots, aujourd'hui je vous les dévoile.

    Déjà 2 mois !

    Déjà 2 mois !

    Déjà 2 mois !

    Déjà 2 mois !

    Déjà 2 mois !

    J'ai pris beaucoup de plaisir à réaliser ces petites pièces, pour notre princesse.

     


    4 commentaires
  • Pour notre séjour, dans le Jura, nous avons séjourné dans un Hôtel Logis. Un gage de qualité, qui pour nous, a fait ses preuves.

    Chez Bach, est un hôtel-restaurant avec un classement de 3 cheminées et de 4 cocottes.

     

    Chez Bach, Chaussin (3)

    Il y règne une ambiance familiale et chaleureuse. Nous avons reçu un accueil agréable à notre arrivée. Après remise de la clé, nous avons regagné notre chambre (la 11). Celle-ci, donnant sur la rue (peu de passage)était calme et confortable. La décoration au goût du jour est agréable.

    Chez Bach, Chaussin (3)

    Nous avons pris notre diner au restaurant. Et ce fut une belle découverte.

    Chez Bach, Chaussin (3)

    La patronne est prévenante et a le soucis de bien faire. La cuisine du chef oscille entre tradition et création. Les plats sont travaillés et les assiettes sont un plaisir pour les yeux. Sans oublier la carte des vins qui comporte un innombrable choix, toutes régions confondues.

     Nous avons choisi le Menu Gastronomique en 5 mini plats "Dégustation", planchette de fromage, dessert. Pour le vin un Chablis Mont de Milieu et un Auxey-Duresses.

     

    Chez Bach, Chaussin (3)

    Petites bouchées apéritif

    Chez Bach, Chaussin (3)

    Gaspacho de fèves, homard

    Chez Bach, Chaussin (3)

    Terrine de foie gras de canard aux artichauts, caramel de Macvin et sa brioche maison au pain d'épices

    Chez Bach, Chaussin (3)

    Saint-Jacques poêlées au magret de canard, girolles fraiches

    Chez Bach, Chaussin (3)

    Sole fourrée au champignons, beurre au Vin Jaune d'Arbois

    Chez Bach, Chaussin (3)

    Homard au coulis de carapace

    Chez Bach, Chaussin (3)

    Filet de Boeuf  poêlé, sauce meurette, polenta au comté du Haut Doubs

    Chez Bach, Chaussin (3)

    Planchette de fromages Comtois et Bourguignons

    (il en manque, la gourmandise est passée avant la photo:-)

    Chez Bach, Chaussin (3)

    Panna cota vanille coulis exotique

    Chez Bach, Chaussin (3)

    Panier de sorbets en nougatine et ses fruits frais sur un coulis de fruits rouges

    ...oooOoo...

    Personnellement, je peux dire que cette adresse vaut le détour pour sa cuisine gastronomique, et que l'hôtel est confortable et propre.


    votre commentaire
  • Une belle façon de découvrir Dole est de suivre le circuit du chat perché à votre rythme et selon vos envies en totalité ou pas. Un chat vous montre le chemin et vous invite à musarder. Certains tronçons du circuit comportent des marches, sous-terrain, fortes pentes...

    Une sélection de photos, pour vous donner envie d'y voir de plus près !

     

    Vous trouverez l'Office de Tourisme,

    Place Jules Grévy, aménagée au XVIIIème après la destruction des fortifications.

    Dole du Jura (2)

     hôpital général de la charité (1700-1760), aujourd'hui internat du lycée charles Nodier.

    Dole du Jura (2)

    Le canal des tanneurs rappelle que ce quartier fut dédié dès le XIIIème siècle, à l'activité de la fabrication des cuirs, pratiquée dans les immeubles étroits et tout en hauteur qui bordent le canal.

    Dole du Jura (2)

     La Grande fontaine, endroit insolite et mystérieux.

    Dole du Jura (2)Dole du Jura (2) Dole du Jura (2)

    L'ancien hôtel-Dieu, hôpital pour les pauvres du XVIIème siècle.

    Dole du Jura (2)

    La collégiale Notre-Dame de Dole est établie dans la vieille ville, qui s'enroule autour d'elle. Construite au XVIème siècle après les pillages subis sous Louis XI, elle symbolise le relèvement de la cité.

    Dole du Jura (2)

    Son puissant clocher-porche haut de 73 mètres évoque l'intensité des luttes religieues de l'époque.

    Dole du Jura (2) Dole du Jura (2)

    Dole du Jura (2)

    Dole du Jura (2) Dole du Jura (2)

    A l'intérieur, vous serez frappé par l'ampleur des volumes, qu'accentue la sobriété affirmée de ses lignes d'un gothique tardif. Son mobilier et ses décorations, offerts par les plus hauts notables de la ville, constituent les premières œuvres de la Renaissance doloise.

    Dole du Jura (2) Dole du Jura (2)

    Vous contemplerez l'exceptionnel grand orgue aux 3.500 tuyaux construit par l'allemand Riepp, l'un des très rares spécimens du XVIIIème siècle en France.

    Dole du Jura (2)

    Sa consécration en 1951, lui vaut également le qualificatif de basilique mineure. Objet d'un important programme de restauration sur les 20 dernières années, elle offre aujourd'hui à l’œil du visiteur tout l'éclat d'un joyau.

    Dole du Jura (2)

    La maison natale de Louis Pasteur abrite un musée sur lui.

    Dole du Jura (2)

    Arrêtez-vous à Dole, vous y passerez une belle journée ou plus...

    Dole du Jura (2)

    Source : office du tourisme


    2 commentaires
  •  

    Quelques jours avant le 14 juillet, nous avons décidé de partir en week-end.

    Après un temps de réflexion et quelques recherches, c'est aux portes du Jura que notre choix c'est porté. Nous avons commencé notre séjour par la découverte de Dole, ville d'art et d'histoire, de pierre et d'eau.

    Cité natale de Louis Pasteur, elle recèle un patrimoine d'une étonnante richesse. Son centre historique remarquablement sauvegardé est dominé par le clocher de la collégiale Notre-Dame. Hôtels particuliers, couvents, escaliers, fontaines, dédale de treiges et de ruelles animent la cité.

    Qui dit visite, dit pause gourmande, je vous donne donc, l'adresse d'une table située rue Antoine Brun à quelques mètres de la collégiale, au pieds du marché couvert,

    que vous ne devez pas manquer !

     

    Le Gustalin,

     

    Stephan et Laëtitia Giepel propose une cuisine maison, simple et généreuse avec des produits frais locaux. L'alliance du bistro et de la gastronomie à la fois.

     

    Le Gustalin, Dole de Jura

     

    L'accueil de la charmante patronne est chaleureux et convivial.

    Nous avons déjeuné à la terrasse ombragée et, c'est dans une ambiance agréable et gourmande que le service s'est déroulé.

    Un menu en trois plats à un prix tout à fait correct.

     

    Le Gustalin, Dole de Jura

    Terrine de poissons à l'aïoli, pain de campagne croustillant à l'huile, salade verte

    Le Gustalin, Dole de Jura

    Croustillant de tête de veau et  salade verte

    Le Gustalin, Dole de Jura

    Filets de perches, frites et légumes d'été

    Le Gustalin, Dole de Jura

    Saucisse de Morteau, pommes de terre vapeur, cancoillotte et salade verte

    Le Gustalin, Dole de Jura

    Vacherin glacé, pêche de vigne et framboise

    Le Gustalin, Dole de Jura

    Ronde de fruits frais,chocolat chaud, glace vanille et émulsion yaourt

     ....oooOooo....

    Pas d'hésitation, on s'y précipite et on réserve !

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires