• En arrivant à Gordes, on se laisse surprendre par la grandeur imposante du château et de l'église qui dominent le village. Un des plus beaux village de France, situé au

    coeur du parc régional du Lubéron.

     

    DSC04617

    DSC04620DSC04618DSC04622DSC04621

     

    Gordes était le principal oppidum de la cité de Cavaillon, déjà à l'époque gallo-romaine. L'insécurité due aux invasions au cours des siècles a conduit les populations à se réfugier sur les hauteurs. C'est l'origine des villages perchés.

     

    DSC04960DSC04519

     

    Une blondeur étincellente, un dédale d'escaliers et de ruelles caladées (mot provençal désignant des ruelles pavées de pierres posées sur chant) à l'ombre des maisons étagées.

     

    DSC04580DSC04581DSC04583DSC04584DSC04585DSC04587

     

    Le château imposant, monument historique depuis 1931, est dressé au coeur du village. Il abrite l'hôtel de ville et le Musée Pol Mara.

     

    DSC04450DSC04442DSC04437

     

    Il existait déjà en 1031. Et, c'est à l'initiative de la famille d'Agoult, qui régna sur Gordes près de 700 ans, que l'édifice fut modifié et agrandi à la Renaissance, en 1525.

     

    1

     

    Bien conservé et restauré avec soin, on trouve l'architecture de la période troublée du Moyen Age (déffense) et le  nouvel art de vivre de la Renaissance. L'imposant édifice est puissamment défendu par de grosses tours rondes dont la couronne de mâchicoulis supporte une terrasse pour l'artillerie, les hauts murs sont percés de trois étages de fenêtres « renaissance ». On remarque aussi sur les murs, les tours et les échauguettes, les ouvertures des bouches à feu judicieusement réparties. La façade sud du château s'ouvre au soleil face au vieux Gordes. 

     

        DSC04579

     

        L'église de Saint Firmin du XVIIIème siècle, s'élève sur l'emplacement d'une petite église romane aujourd'hui disparue. De dimensions imposantes, elle est noyée au coeur des hautes et étroites maisons. Son clocher dont la base appartient à l'église primitive a du servir de tour de guet pour surveiller la plaine.

     

        DSC04434

     

        Jouxtant l'aumônerie St-Jacques, hôtellerie qui accueillait les pélerins se rendant à St-Jacques de Compostelle, un passage voûté, la Porte de Savoie, était une des entrées principales du village au Moyen-Age. Par cette porte vous descendez vers les quartiers bas du village, où se trouve le lavoir.

     

      2  3.jpg

     

    La Fontaine de la place fut le seul point d'eau du village jusqu'en 1954. Elle était réservée à la consommation courante. Il était interdit d'y laver le linge.

     

        DSC04575

     

    La chapelle des pénitents blancs fait office de lieu d'exposition après avoir abritée pendant plusieurs années la caserne des pompiers.

     

    DSC04454

     

    Le lavoir, dans le bas du village. Le quartier de Fontaine Basse fut un quartier très animé jusqu'au XIX siècle, puis endommagé par la chute de rochers et les canonnages allemands en 1944.

     

    410

     

    On retrouve des pierres aussi pour la construction des murs de clôture. Pierres sèches empilées, avec le dernier rang à la verticale.

     

    DSC04468DSC04470DSC04472DSC04463.JPG

     

    Ainsi s'achève la visite de ce magnifique village. Difficile de choisir les photos, j'en ai tellement fait. Je vous laisse avec quelques unes de ces superbes marchés chargés de couleurs, de saveurs, de spécialités...

     

    DSC04508DSC04718DSC04501DSC04502

    DSC04511DSC04509DSC04724

    DSC04506 

     

    A suivre...


    30 commentaires
  • Nous voilà partis pour une semaine de vacances à deux, dans le Lubéron, plus exactement à Gordes et ses environs.

     

    Nous avons posé nos bagages dans un gîte de France, situé à 900 m du château situé au centre du village de Gordes, sur un terrain arboré de chênes avec une vue sur le village.

     

    DSC04479DSC04756

     

    Une petite maison en pierre pour deux, refaite à neuf. Simple, confortable, au calme et pour un budget correct. Bref, l'endroit de rêve (pour nous) pour se reposer et découvrir cette magnifique région.

     

    DSC04484DSC04497DSC04491DSC04493

     

    Pour vous mettre l'eau à la bouche (c'est un blog de cuisine !) je vais commencer par une adresse à retenir. Il y en aura deux autres... mais patience !

       

    Les terrasses du Bassin, situé à l'Isle Sur La Sorgue.

     

    Un restaurant, où nous avons dîné sur le petit pont traversant la rivière. Un cadre simple mais rafiné, un personnel très agréable et une cuisine traditionnelle en fonction des saisons.

    Une soirée romantique à souhait.

     

    DSC04643DSC04683

     

    Je vous laisse avec les photos du menu, que nous avons accompagné d'un vin blanc sec et boisé de la région.

     

    DSC04686DSC04697DSC04702DSC04705DSC04691

     

    A suivre...


    40 commentaires
  • C'est toujours dans la bonne humeur que nous sommes partis chiner sur un vide-grenier à Villevêque, mais c'est finalement dans le parc du château qui surplombe le cour du Loir que nous sommes arrivés. 


        DSC04319    DSC04314DSC04323

     

    Cette commune des bords du Loir fut le lieux de résidence des évêques d'Angers à la Renaissance. Nous avons pu goûter au calme et à la fraîcheur de la rivière.

     

    DSC04330DSC04331DSC04325 

       

    Le château des Evêques d’Angers, une maison forte bâtie au XIIème siècle, a donné son nom à la ville. Le clocher médiéval de la fin du XIème, accolé à la nef de l'église Saint-Pierre, est l’un des plus beaux d’Anjou. Il possède trois étages dont deux décorés de fausses arcades, le troisième à doubles petites baies cintrées.

     

     DSC04311

    DSC04306DSC04327

       

    En 2003, la ville d'Angers reçoit, par legs de son dernier propriétaire et donateur, monsieur Daniel Duclaux, le château de Villevêque et la collection d'objets d'art qu'il contient. La même année, est ouvert au public, le Musée-Château de Villevêque, rattaché au Musée des Beaux-Arts d'Angers.

     

      DSC04324

     

    Je vais terminer avec quelques photos prises lors de la visite d'une serre de production de variétés d'agrumes d'ornement et de plantes méditerranéennes.

     

    DSC04269DSC04270DSC04277DSC04279DSC04281DSC04271DSC04287DSC04273

     

    Cette entreprise installée à Tiercé depuis 1997 commercialise ces plantes en jardinerie dans toute la France et aux particuliers sur rendez-vous.


    23 commentaires
  • C'est à l'occasion du week-end de la Pentecôte, que nous avons passé deux jours sur les rives du Loir, chez des amis merveilleux. J'en profite pour les remercier à nouveau pour ces moments de bonheur partagés en leur compagnie. De la simplicité, une table savoureuse et gourmande, du soleil, des crises de rire....

     

    DSC04268

     

    Une des recettes concoctées par " le chef " qui est fan de la cuisine de Doria.

     

    DSC04262

     

    Nous sommes restés en admiration devant la star de la maison.

     

    DSC04301

    DSC04298DSC04300

     

    Le Loir, rivière de bocage du centre-ouest, prend sa source aux abords du Perche à Saint-Eman en Eure et loir, puis se jette dans la Sarthe au nord d'Angers, dans le Maine et Loire. Il est long de 316 km et traverse 97 communes sur 4 départements.

     

    DSC04297

     

    Dès le XVe siècle la navigation est importante sur la Mayenne, la Sarthe et le Loir. Des passages sont aménagés dans les barrages des moulins, les « portes marinières ». Des barques allaient ainsi jusqu'au Lude ou de La Flêche à Angers.

     

    DSC04293

     

    Nous avons donc découvert un village charmant, Seiches sur le Loir situé à 18 km au Nord-Est d'Angers, dans le Maine et Loire.

     

    Son territoire est essentiellement situé dans une boucle du Loir sur laquelle domine la colline du village de Matheflon, dépendant aujourd'hui de la commune de Seiches-sur-le-Loir.

     

    DSC04305 

     

    C'est sur le rocher de matheflon que se dresse la Chapelle de Matheflon ou de Notre Dame de Bonnes Nouvelles ou du Sacré Coeur. Autrefois, c'était un petit oratoire dont l'accés fut interdit en 1752 et la cloche transférée à l'Eglise Saint Aubin, car trop délabrée. En 1770, un moulin à vent prit place sur cette colline.

     

    437px-Chapelle de Matheflon

     

    C'est un siècle plus tard, le moulin en ruine, que le curé Baudoin décida de redonner à ce lieu, une vie religieuse.

    Les travaux de cet édifice de style néogothique débutèrent le 1 er mai 1877 sous la direction d'un architecte, Becquet d'Angers.

     

    foto chapelle matheflon interieur1

     

    La chapelle mesure 7 m sur 12 m et jusque vers les années 1950, elle reçut les réunions de prières en l'honneur du Sacré coeur tous les mois de juin.

    A l'intérieur, un petit autel supporte deux statues :

    Marguerite-Marie, agenouillée devant le Sacré-Coeur.

     

    st-aubin-eglise.jpgLes-100-marches.jpg

     

    Au retour de notre promenade, nous avons gravit les 100 marches irrégulières de cet escalier. Une véritable torture !

     

    Source texte : Internet


    33 commentaires
  • Entre deux averses, nous profitons d'une éclaircie pour une promenade dans un parc que nous aimons beaucoup.

     

    DSC03873DSC03886

     

    En ce début de saison, la végétation et les parterres ne sont pas en avance.

     

     DSC03907DSC03930

     

    Le Parc de l'Arbre-Sec, situé près du bord de l'yonne au coeur d'Auxerre est le poumon vert de la ville. C'est un lieu propice au bon développement de la végétation et des oiseaux.

     

    DSC03869DSC03890DSC03892

     

    Ce jardin botanique du XIXème siècle est classé refuge pour les oiseaux, il a été aménagé par Fernand Gauthier, architecte-voyer (aménagement de la voirie) de la ville.

     

    DSC03872DSC03885

     

    Il est agréable de se promener dans cette atmosphère calme et paisible où l'on retrouve plus de 300 arbres et 28 000 plantes.

     

     

    DSC03877DSC03896DSC03899DSC03875

     

    On y accède par une allée de platanes, pour découvrir une pelouse en boulingrin, ornement végétal qui se présente sous la forme d'un parterre gazonné en creux, et entouré d'une bordure.

     

    DSC03887DSC03914

     

    Au détour des allées, de petits espaces se dévoilent, nous invitant au repos, et offrant une belle collection d'arbres et d'arbustes, mais aussi des massifs de fleurs changeant avec les saisons.

     

    DSC03881DSC03928DSC03926

     

     L'allée des catalpas nous conduit au fameux Arbre-Sec.

     

     DSC03917

    DSC03919DSC03923

     

    A proximité nous trouvons le stade nautique et le stade de l'Abbé-Deschamps et sur l'autre berge de l'yonne, Auxerre-Expo, où se déroule spectacles et manifestations diverses.

     

    DSC03909

     

    A bord de l'hirondelle II, vous découvrirez Auxerre et son patrimoine, l'yonne et le canal du nivernais le temps d'une croisière.


    34 commentaires
  • Situé à Appoigny, proche de l'autoroute A6 et des villages viticoles, dont Chablis, Le Marais est un restaurant agréable, avec une carte de plats traditionnels et un personnel attentif et souriant.

    Nous y avons dîner pour fêter mon anniversaire le mois dernier.

    DSC03362

         

    Au menu : La salade du Marais, pour monsieur,

    DSC03359

     

    les oeufs meurettes, pour moi,

    DSC03366

     

    une souris d'agneau confite, pour monsieur

    DSC03364

     

    un suprême de pintade aux asperges, pour moi,

    DSC03367

    des profiteroles, pour nous deux.


    33 commentaires
  • A 6 km d'Amboise, dans une ancienne ferme du XVIIIème siècle,

    l'Auberge de Launay à Limeray

    offre au calme, un accueil délicieux, une excellente cuisine du terroir, et un service de qualité.

     

    100 3446100 3440 100 3439100 3449

       

    Amboise, abrite de véritables chefs d’œuvres :

    le Château Royal, édifié aux 15ème et 16ème siècles,

    le Château du Clos Lucé, dernière demeure de Léonard de Vinci

    et la célèbre Pagode de Chanteloup,

    un espace piétonnier où flaner pour découvrir des maisons troglodytiques.

     

    Un parc de reproductions de mini-châteaux !

     

    2 hectares de verdure ou se nichent 45 miniatures des plus beaux châteaux du val de Loire, à l'échelle 1/30ème .

     

    100 3378100 3353100 3327-copie-1100 3291

         

     

    Une ballade à pas de géants de quelques heures pour découvrir des trésors d'architecture, des réseaux ferrovières, des bateaux miniatures, des figurines, des bonsaïs...

     

    100 3345100 3334100_3315.JPG100_3297.JPG 100_3366-copie-1.JPG100_3307-copie-1.JPG

     

    Un aquarium pas comme les autres !

     

    A découvrir les géants qui peuplent la Loire,mais aussi les espèces des fleuves et océans du monde entier dans 40 bassins et 2 millions de litres d'eau. Caïmans, piranhas, esturgeons, brochets, silures, raies...

     

    100 3388100_3414.JPG100 3421100 3422100 3427100 3425

     

     

    Le Clos Lucé !

     

    Une demeure de briques roses et de pierres de tuffeau (craie sableuse de couleur blanche contenant quelques paillettes de mica blanc), bâtie sur des fondations gallo-romaines en 1471 entourée de fortifications dont seule reste la tour de guet.

     

     100 3451phpThumb_generated_thumbnail.jpeg

     

    C'est en 1516 que François 1er invite Léonard de Vinci. Il y restera jusqu'à sa mort en 1519.

    La visite du château permet de partager l'intimité du génie.

     

    100 3462100 3466100 3467100 3470

     

    Les salles du sous-sol sont consacrées aux maquettes des inventions de Léonard de Vinci : hydraulique, génie civil et militaire, mécanique…

    100 3480 100 3491100 3475100_3482.JPG

        est aussi visible au sous-sol, le souterrain dont l’entrée voûtée, relie le Château du Clos Lucé au Château Royal d’Amboise.

     

    100_3478.JPG

     

    Une promenade culturelle et ludique dans le parc pour découvrir l'univers de la création de Léonard de Vinci .

     

    100 3501100 3514100 3495100 3506100 3511100 3509  

     

    Le pigeonnier de forme carrée et octogonale à l'intérieur abrite 1000 boulins (nids).

     

    100 3505

     100 3504100 3503

     

     

    Le château de Sully-sur-Loire

     

    Demeure des Ducs de Sully, une forteresse médiévale de la fin du XIVème siècle, avec des douves profondes et de hautes tours avec des toits en cones (dit en poivrière).

     

    100 3532100 3536

     

        A l'intérieur un véritable trésor !

    Tapisseries, peintures, scultures, pièces de mobilier et architecture...

     

    100 3567100 3566100 3565100 3564 100 3539100 3548

     

    La charpente en berceau brisé, des combles du " Donjon " est un véritable chef-d'oeuvre, art des compagnons de l'Orléanais.

     

    100 3552100 3554100 3557100 3570100 3573


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique