• Fraîches et parfumées, ces brochettes forment un duo acidulé qui peut se déguster en plat ou en entrée. 
     
    Ingrédients pour 2 personnes
     
    16 crevettes roses de taille moyenne
    1/2 cc de gingembre en poudre
    1 pamplemousse rose
    2 cs d'huile d'olive
    Poivre du moulin
    1 cs de cerfeuil ciselé
     
    DSC05255
     
     Peler a vif le pamplemousse et détacher les quartiers au-dessus d'un récipient pour récupérer le jus.
    Ajouter au jus de pamplemousse, l'huile, le gingembre, le poivre et le cerfeuil.
    Faire mariner dans cette préparation les crevettes épluchées et déveinées, pendant une heure au frais.
    Enfiler sur des brochettes en alternant un quartier de pamplemousse, une crevette...
    Passer à la plancha quelques minutes de chaque côté.
     
    DSC05262
     
    Les quartiers de pamplemousse sont fragiles et se détachent. Mais sur la plancha, ils ne sont pas perdus. La fois prochaine, je garderais les quartiers entiers et j'utiliserais le jus d'un autre pamplemousse.

    24 commentaires
  •  Avec une pensée pour celles et ceux qui ne partent pas.

     

    DSC04945

     

    Fontaine de Vaucluse attire les visiteurs et intrigue, notamment par la fontaine.  Profonde gorge verdoyante, au pied d'une falaise sculptée par l'érosion.

     

    DSC04950DSC04942

     

    Source de la Sorgue. Paisible en été, bouillonnante et impétueuse au printemps et à l'automne. Avec un écoulement total moyen de 630 millions de m3 par an, cette source est la première de France. Elle résulte de l'émergence d'un immense réseau souterrain qui provient de l'infiltration des eaux de pluie et de la fonte des neiges des Monts Ventoux, Vaucluse et de la Montagne de Lure.

     

    DSC04907DSC04908DSC04946DSC04949

     

     Le site exceptionnel de Vallis clausa, vallée clause, a donné son nom au village dès le Xème siècle. Poètes et écrivains ont été séduits, Pétrarque, Boccace, Chateaubriand, Frédéric Mistral et René Char.

     

    DSC04912

     

    Vestiges du château des Evèques de Cavaillon du XIVème siècle.

     

    DSC04916

     

    Colonne érigée en 1804 pour célébrer le 500ème anniversaire de Pétrarque.

     

    DSC04957DSC04934

     

    La fabrication du papier, activité majeure à Fontaine de Vaucluse, jusqu'au milieu du XXème siècle. Le moulin à papier rend hommage à cet artisanat, en fabriquant le papier à la main comme au XVème siècle.

     

     

    DSC04903

     

    La Vanne Marel, restaurant dans lequel nous avons déjeuner. Une table à retenir.

     

    DSC04884

     

    Au détour de la promenade, on remarquera l'église Notre-Dame et Saint-Véran de style roman provençal, du XIeme, avec dans sa crypte le tombeau de Saint-Véran.

     

    Mais aussi les vestiges d'un canal romain construit le long de la rive gauche de la Sorgue.

     

    Et notamment des artisans (bois, cristal, poterie, cuir...)

     

     

    ***********************

     

    L'Isle Sur La Sorgue

     

    DSC04635

     

        Cette ville où naquit René Char, poète en 1907,

    a pour surnom " Venise comtadine ".

     

    DSC04659 

     

    L’eau verte et limpide, transforme la ville en une véritable oasis de fraicheur au milieu d’une terre de soleil, celle de la Provence. Elle ajoute une connotation poétique et apaisante au cadre de vie et incite à la flânerie dans la vieille ville et ses ruelles. On se laisse bercer par le murmure de l'eau, avec la contemplation des roues à aubes.

    DSC04637DSC04679

     

    Intégrée parfaitement dans le tissu urbain en s’insinuant entre les maisons par des petits canaux, la Sorgue dispense sa fraîcheur (entre 11°C et 13°C toute l' année) alors que le soleil étouffe les terres alentours …

     

    DSC04661

     

    La Sorgue prend sa source à Fontaine de Vaucluse. Après avoir parcourue 32 km, elle se jette dans l'Ouvèze. Une force motrice pour l'artisanat et l'industrie (moulins à blé dès le XIIème siècle, puis création d'ateliers pour traiter la laine et la soie) avec 62 roues à aubes au XIXeme siècle. Aujourd'hui, il n'en reste que quelques unes.

       

    DSC04657DSC04665DSC04638

     

    Je vous avais donné une adresse dans un article précédent, ici, et bien je vous en donne une autre.

    Pas un restaurant, mais un artisant glacier, Louise. Avec son mobilier tout rose placé au bord de La Sorgue, un endroit agréable, où nous avons savouré ces délicieuses glaces.

     

    DSC04647DSC05093

     

    En gourmands que nous sommes, nous avons résisté à la coupe XXL, celles-ci étant déjà copieuses !!!

     

    La fin de notre séjour de juin, passé en Lubéron, dans un prochain billet.


    27 commentaires
  • Aujourd'hui, c'est une recette que j'ai publiée, il y a longtemps, mais qui avait une photo de mauvaise qualité. Je l'ai faite le week-end dernier.

     

    Fraîche et légère, cette terrine a eu du succès auprès de nos invités.

     

    Ingrédients 

     

    450 gr de saumon en boîte

    300 gr de saumon frais (tranche épaisse)

     75 gr de crevettes roses

    100 gr de petits pois surgelés

    6 oeufs

    2 dl de crème fraîche

    6 tranches de pain de mie

    6 brins d'estragon

    1 cs de madère

    25 gr de beure

    2 cs d'huile

    sel, poivre

     

    DSC05321.JPG

     

    Préparation

    Cuire les petits pois 5 min dans de l'eau bouillante salée. Chauffer l'huile dans une poêle et y faire colorer la tranche de saumon frais 2 min sur chaque face. Laisser refroidir.

    Décortiquer les crevettes, émietter grossièrement le pain de mie, égoutter le saumon en boîte. Ecraser le à la fourchette ou au mixer pendant quelques secondes. Hacher grossièrement les feuilles d'estragon.

    Dans une terrine, battre les oeufs, ajouter la crème, bien mélanger en fouettant. Ajouter ensuite le pain, le saumon en purée, le madère et l'estragon, du sel du poivre. Travailler longuement le tout. Préchauffer le four à 200°.

    Retirer la peau du saumon poêlé et le trancher en une douzaine de morceaux. N'oublier pas d'éliminer les arêtes. Ajouter les morceaux dans la terrine, ainsi que les crevettes entières et les petits pois. Remuer délicatement pour ne pas briser les éléments.

    Beurrer copieusement un moule à cake de 28 à 30 cm. Verser y la préparation. Tapoter la base du moule sur le plan de travail pour bien tasser son contenu.

    Placer au bain-marie pendant 1 heure. Surveiller le niveau d'eau, en ajouter 1 à 2 fois (bouillante). A mi cuisson, couvrir la terrine avec une feuille d'aluminium pour que le pain ne se dessèche pas.

    Démouler tiède. Placer au frigo. Présenter tranché sur assiette, avec laitue, crevettes, tomates cerises ou en plat.

      N'oubliez pas la mayonnaise maison.

     

    Elle a un gros avantage... elle se prépare la veille. J'ai pu profité de mes invités !


    23 commentaires
  • Un plat simple et rapide avec un poisson du moment peu coûteux.

     

    Ingrédients pour 4 personnes

     

    4 maquereaux

    800 gr de pomme de terre primeur

    1 tomate

    1 oignon

    1 bouquet d'herbes (persil, basilic)

    Huile d'olive

    1 citron

    Sel, poivre

     

    DSC05248

     

    Assaisonner les maquereaux vidés et lavés. Placer à l'intérieur des brins d'herbes. les déposer dans un plat allant au four.

    Arroser d'un filet d'huile d'olive. Disposer autour l'oignon en lamelles, les pommes de terre en quartier pas trop épais, la tomate épépinée en cubes. Ajouter quelques tranches de citron. Parsemer d'herbes ciselées.

    Saler, poivrer. Arroser d'un peu de jus de citron et d'huile d'olive.

    Enfourner à 180°C pendant 30 min.

     

    DSC05268

     

    Bonne dégustation ! 


    12 commentaires
  • Une petite entrée pleine de saveurs et peu coûteuse.
     
    Ingrédients pour 2 personnes
     
    350 gr de pommes de terre
    1/2 citron vert
    100 gr d'écrevisses décortiquées
    50 gr d'oignons nouveaux
    10 cl de crème fraîche liquide
         4 brins de ciboulette ciselée
    3 cs d'huile d'olive
    Sel, piment
     
    DSC05281
     
    Peler et cuire les pommes de terre 25 min à l'eau salée.
    Faire fondre l'oignon haché 10 min dans 1 cc d'huile.
    Ajouter 1 cc de jus de citron et 1 pincée de piment.
    Mélanger les écrevisses avec l'oignon et cuire 5 min. Ajouter 2.5 cl de crème. Saler.
    Ecraser les pommes de terre chaudes en ajoutant 2.5 cl d'eau de cuisson, le reste d'huile 1 cs de ciboulette.
    Mélanger, rectifier l'assaisonnement.
    Chauffer le reste de crème à feu doux.
    Dresser l'écrasée de pomme de terre sur les assiettes. Couvrir des écrevisses, napper de crème. Décorer de ciboulette et de quartiers de citron.
     
    DSC05277

    21 commentaires
  • Aujourd'hui, je veux vous faire découvrir Cendrine, si vous ne la connaissez pas déjà.

     

    Son blog " Ma Plume Fée Dans Paris " est magique !!!

     

    On s'y promène avec douceur, on se surprend à rêver...

    Cendrine partage avec nous ses visites, ses poèmes, ses photos...

    Ses articles sont source de connaissances, de plaisir.

     

    Un véritable bonheur de lui rendre visite !!!

     

    Elle a réalisé mes petits cakes à la banane & nutella en utilisant de l'huile de coco vierge. Excellent m'a-telle dit.

     

    Photo 003

     

    Passez lui rendre visite, son blog n'est que merveille...


    19 commentaires
  • Ingrédients pour 6 personnes 

     

    150 gr de farine

    50 gr de farine de chataîgne

    100 gr de beurre

    1 oeuf

    2 courgettes (350gr)

    2 blancs de poireaux

    1 oignon

    3 oeufs

    250 gr de crème fraîche

    100 gr de gruyère rapé

    10 gr de beurre

    2 cs d'huile d'olive

    2 cs d'herbes hachées (cerfeuil, persil, ciboulette)

    Sel, poivre du moulin

     

    DSC05233.JPG

     

    Préparer la pâte brisée avec les farines, le beurre, une pincée de sel et l'oeuf. Ajouter éventuellement un peu d'eau si la pâte est trop sèche. Former une boule et laisser poser au frais.

     

    Emincer les courgettes, les poireaux et l'oignon préalablement lavés.

    Les faire revenir dans une sauteuse avec le beurre et l'huile d'olive, à feu moyen pendant 10 min.

    Saler, poivrer et laisser tiédir.

     

    Etater la pâte dans un moule beurré. Piquer à la fourchette. Répartir les légumes sur la pâte et parsemer de gruyère rapé.

    Dans un bol, mélanger les oeufs, la crème et les herbes. Saler, poivrer. Verser sur le gruyère.

     

    Enfourner à 200°C pendant 30 min. Si la tarte dore trop vite, couvrir d'un papier sulfurisé.

     

    DSC04441.JPGDSC04807.JPG

     


    28 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires